Home Actions et luttes
Actions et luttes
A travail égal, salaire égal, tout de suite !

Enseigner les branches ICA (Information, Communication, Administration) dans une école professionnelle ou dans un gymnase à des jeunes en formation commerciale requiert les mêmes qualifications, les mêmes compétences et mérite donc la même classifcation et le même salaire. Peu importe que les profs d'ICA constituent un groupe mixte au gymnase alors que le collectif des profs d'ICA dans les écoles professionnelles est exclusivement féminin.

Tout cela semble aller de soi, n'est-ce pas ? De toute évidence, pas pour l'Etat de Vaud ! Sinon, comment expliquer l'acharnement avec lequel l'Etat de Vaud nie l'évidence en 2008 lors de DECFO-SYSREM, puis s'acharne contre les arguments d'une collègue dans une procédure juridique qui dure depuis plus de 10 ans ?

A ce jour, le Tribunal cantonal (TC) a confirmé le jugement de première instance rendu par les Prud'hommes. Les arguments de l'Etat de Vaud ont tous été balayés. Nous demandons le respect plein et entier de nos collègues enseignantes d'ICA dans les écoles professionnelles, tout de suite ! Plus d'informations en suivant ce lien.

 
AG 2018 : nos revendications

 

Résolution de notre Assemblée générale du 24 avril 2018

Les points qui ont particulièrement retenu notre attention cette année sont les examens d'admission au gymnase, le numérique à l'école, la taille des gymnases (projet d'extension de Burier), la reconnaissance du suivi d'une série de travaux personnels d'élèves dans nos trois Ecoles de Culture générale, de Commerce et de Maturité, sans oublier notre revendication historique de 20 périodes et 20 élèves par classe !

Cette résolution a été adressée à la Cheffe de département ainsi qu'aux directrices et directeurs de gymnases vaudois en date du 1er mai. Texte intégral en suivant ce lien.

 
Lutte contre le harcèlement sexuel

MERCI à toutes les personnes qui ont signé la lettre au Conseil d'Etat !
Mardi 24 juin 2014, SUD a remis au chancelier de l'Etat de Vaud, 1053 lettres signées par des personnes et des organisations de défense des droits des femmes. Pour attirer l'attention des député-e-s sur ce courrier adressé au Conseil d'Etat, SUD a mené une action devant le Grand Conseil le même jour. (Lien vers le reportage)


Par un courrier du 20 juin 2014, SUD a officiellement demandé l'ouverture de négociations au Conseil d'Etat sur l'introduction dans la législation vaudoise des recommandations du bureau fédéral de l'égalité. (Lire la lettre)

 
Procédure TRIPAC 24-28+indemnité

Lettre-type pour retrait de la cause (.doc)

 
DIRECTEUR HARCELEUR ET TOUJOURS EN PLACE : REAGISSONS !

 

Dans l'affaire de harcèlement sexuel de notre collègue institutrice, le directeur - déjà jugé coupable par le TRIPAC - vient de voir son recours au Tribunal cantonal rejeté. Le jugement motivé devient exécutoire (c'est écrit dessus).

L'Etat de Vaud a quant à lui renoncé à tout recours ... mais reste inactif ; le directeur reste à sa place et l'enseignante est toujours sa subordonnée, dans un établissement qu'il continue à diriger. Dirions-nous : comme si de rien n'était ?

SUD Education lance une récolte de signatures de FEMMES enseignantes auxquelles nous appelons à participer les maîtresses de gymnase.
Plus d'information (tract à télécharger) et lettre à signer (à télécharger).

Faites-nous parvenir les lettres signées à : Fédération syndicale SUD, place Chauderon 5, 1003 Lausanne, d'ici au 22 novembre 2012. Nous en ferons un envoi groupé au Conseil d'Etat.

 
«DébutPrécédent12SuivantFin»

Page 1 sur 2