Home
Bienvenue sur le nouveau site de l'AVMG!
Pour une pleine indexation, mobilisation ! (24 novembre 2022)

 

Les salarié∙e∙s des secteurs public et parapublic se sont réuni∙e∙s, à l’appel des organisations syndicales, FSF, SSP et SUD, en assemblée unitaire le lundi 21 novembre 2022.

L'Assemblée a décidé les mesures de lutte suivantes : 1) Le mardi 6 décembre, organisation d’une journée de lutte sur les lieux de travail, avec des mobilisations décidées par les travailleuses et travailleurs concerné∙e∙s, à l’occasion du premier débat budgétaire au Grand Conseil. 2) L’assemblée mandate les syndicats et associations professionnelles pour organiser, le 6 décembre 2022 à 17h, un rassemblement devant le Grand Conseil suivi d’une AG de la fonction publique et parapublique pour décider de la suite du mouvement. 3) L’assemblée mandate les syndicats et associations professionnelles pour organiser une nouvelle journée de mobilisation et d’actions le 13 décembre 2022, à l’occasion du deuxième débat sur le budget.

Texte intégral de la résolution à télécharger.

 

 
Résolution ! (votée le 14 novembre 2022)

Notre Assemblée suit avec une attention particulière les transformations des études gymnasiales en cours. Depuis plus d’une année, le rythme des consultations s’est accéléré. Nous avons débattu et élaboré – souvent dans l’urgence – des prises de position sur le concept 360°, l’évolution de la maturité gymnasiale, la réforme de l’Ecole de commerce, le nouveau Règlement des gymnases, le développement du numérique. Aucun de ces objets n’a donné lieu à de véritables négociations avec l’employeur.

Notre Assemblée se préoccupe également de la dégradation en cours de la situation économique et sociale.

De ce qui précède découlent les observations et revendications suivantes :

1. Rapports avec le département

Nous sortons de cinq années marquées par des esquives répétées de tout dialogue syndical. Pour la nouvelle législature, nous revendiquons le droit à une information complète et diligente sur les orientations pédagogiques souhaitées par le DEF ainsi que sur tout objet qui concerne nos conditions de travail et le développement de l’activité scolaire (par exemple le concept 360° ou le numérique). Ces éléments doivent être l’objet d’échanges réguliers et de négociations à chaque fois que nécessaire.

2. Règlement des gymnases (RGY)

Nous saluons que le nombre minimal de notes pour établir une moyenne annuelle ait été revu à la baisse pour l’Ecole de maturité (article 11 REM) et l’Ecole de culture générale (article 9 RECG). Cette amélioration nous donne davantage de souplesse et d’autonomie pédagogique.

Nous exigeons le retrait de l’exigence de l’autorisation du directeur ou de la directrice pour la tenue de toute réunion syndicale ou assemblée des maître.sse.s dans les locaux scolaires (article 79 RGY). Cette disposition est en effet contraire au droit supérieur, comme déjà relevé lors de la consultation. Pouvoir disposer de locaux de réunion fait partie des droits garantis pour l’exercice des libertés syndicales, au même titre que d’avoir des tableaux d’affichage (article 19 RLPers).

3. Fin de l’externalisation et ré-internalisation des tâches de service public (nettoyage, restauration)

Dès 2004, nous nous sommes battu.e.s avec SUD aux côtés des nettoyeuses de l’Etat de Vaud pour faire reconnaître par la justice vaudoise que la propreté des locaux de l’Etat relève d’une mission de service public. Les nettoyeuses ont ainsi alors gagné le droit de se voir appliquer les règles de la Loi sur le personnel et d’entrer dans la grille de salaire de l’Etat de Vaud.

Aujourd’hui, nous dénonçons que de plus en plus de services soient externalisés, comme par exemple le nettoyage ou la restauration. Par cette externalisation, l’employeur public induit un dumping salarial et social pour les travailleuses et les travailleurs concernés. Nous revendiquons que toutes les personnes qui travaillent dans nos établissements et, partant, accomplissent des tâches de service public, puissent bénéficier des droits qui en découlent. Nous revendiquons la fin de l’externalisation par la (ré)internalisation des tâches de service public qui sont délivrées dans nos établissements.

4. Défense du gymnase en quatre ans en mode «11 + 4»

Nous saluons que le canton de Vaud ne s’oppose pas au gymnase en quatre ans. Cette importante modification de la maturité fédérale académique ne doit toutefois pas se faire aux dépens de la scolarité obligatoire ou de la formation professionnelle, ni attaquer les conditions de travail des enseignant.e.s. Au contraire, elle doit être une réelle avancée pour la qualité de la formation dispensée en terres vaudoises ; les moyens nécessaires à atteindre ces objectifs doivent être assurés par des investissements adéquats. Notre Assemblée s’était largement positionnée sur cet objet dans sa résolution du 1er juin 2021. Par la suite, nous avons collaboré à une position et des revendications, communes aux organisations syndicales et professionnelles (SPV, SUD Education et SSP-Enseignement) ; nous renvoyons à celles-ci, exprimées dans le manifeste «Pour un droit à la formation, nous soutenons la variante «11+4» (juin 2022).

5. Pleine indexation

Face à l’augmentation du coût de la vie, nous demandons la pleine indexation des salaires, des rentes versées par la Caisse de pensions (CPEV) et des bourses d’études. La variation de l’indice des prix à la consommation (IPC) d’octobre 2021 à 2022 se monte à + 3% (chiffres officiels). C’est sur cette base que l’indexation doit être calculée selon les dispositions de la Loi sur le personnel (LPers) dont nous revendiquons la pleine application. Toutefois, le renchérissement général est estimé à 5% par les organisations syndicales en Suisse. Nous demandons que ce renchérissement soit lui aussi pris en compte.

6. Pétition sur le numérique

La technologie numérique est une réalité, à l’école et ailleurs. L’enseignement a des missions particulières en matière de transmission de savoirs, de développement de l’esprit critique et d’émancipation. Nous demandons par conséquent que la technologie numérique soit mise au service des enseignant.e.s et non l’inverse. En tant que professionnelles et professionnels de l’enseignement gymnasial, nous revendiquons une participation effective à la discussion de tout projet de développement de l’activité scolaire dont le numérique. L’Assemblée soutient et appelle à signer et faire signer la pétition en cours intitulée «Ecole numérique: stop à la fuite en avant!» qui peut être signée et renvoyée jusqu’à fin novembre.

Lausanne, le 14 novembre 2022       / Cliquez pour la version en .pdf

 
Ecole numérique : stop à la fuite en avant ! Pétition au Grand Conseil (30 octobre 2022)

 

Le projet d’éducation numérique, actuellement déployé dans les écoles vaudoises, est présenté comme une éducation au numérique et par le numérique.

Or, s’il paraît légitime d’éduquer les jeunes au numérique (en les sensibilisant aux possibilités et aux dangers de celui-ci en les dotant d’outils critiques, théoriques et pratiques), l’apprentissage par le numérique (via un ordinateur ou une tablette par exemple) suscite de nombreuses inquiétudes. Quelle est la plus-value pédagogique de l’enseignement par le numérique dans ce cadre, sachant que des études montrent que l’utilisation du numérique en classe semble liée à une chute des performances scolaires?

Par ailleurs, une exposition fréquente et prolongée aux écrans est associée à des risques sanitaires et psychosociaux chez les jeunes (dépendance, altération des relations entre les individus…; voir par exemple : Michel DESMURGET, La fabrique du crétin digital. Les dangers des écrans pour nos enfants, Paris Seuil, 2019. D’autre part, l’impact de ces nouvelles technologies sur l’environnement est désastreux. Finalement, la dépendance de l’école aux géants des nouvelles technologies est problématique (souveraineté, protection des données…).

Nous vous invitons à signer et faire signer la pétition "Ecole numérique : stop à la fuite en avant !" Délai de renvoi : 30 novembre 2022. Pétition soutenue par :

 

  • Réseau vaudois des enseignant.e.s pour l'environnement
  • Société pédagogique vaudoise
  • SUD Education
  • SSP Vaud - Groupe enseignement

 

Extrait de la Lettre des gymnases n° 78 « Aux arriérés du numérique et à la nouvelle ministre du temps libre »: "Les intérêts du monde de l’économie et de l’entreprise, relayés par les pouvoirs politiques, voudraient que l’école se détourne peu à peu de l’instruction et de l’enseignement des savoirs pour suivre toujours plus les besoins de la formation professionnelle. Mais nous, par contre, nous voulons continuer à transmettre le goût de la littérature et des langues, des mathématiques et de la philosophie, de l’histoire et de la géographie, des arts, de la physique, de la biologie et de la chimie, etc. Cette conception de l’école que nous rappelons ici est probablement la seule qui peut nous animer et nous porter durant toute une carrière. "

D'autres réflexions dans la Lettre des gymnases N° 79 "Le climat, les écrans et les claviers bien tempérés", le bulletin de la SVMS-SUD d'août 2021 "Numérisation de l'école vaudoise", la Gazette SVMEP de septembre 2021 "Pourquoi la numérisation est dangereuse pour l'école"

 
Réforme de la maturité gymnasiale : Prise de position de SUD Education (5 septembre 2022)

Suite à l'AG extraordinaire du 31 août 2022, nous sommes en mesure de publier la prise de  position de SUD Education qui s'est dégagée de nos discussions. Elle a été transmise à la DGEP dans le cadre de la consultation en cours. Nous espérons qu'elle puisse être utile aux conférences des maître.sse.s qui vont prochainement se prononcer sur ce même objet.

 
Semaine internationale de l'éducation et de la formation

Du 12 au 16 septembre se tiendra à l’Université de Lausanne la Semaine internationale de l’éducation et de la formation (SIEF).

Trois thèmes transversaux serviront de fils rouges à l’ensemble de la semaine:
1) le numérique en éducation et formation,
2) le développement d’une visée inclusive dans l’éducation/formation et dans les institutions qui en ont la charge.
3) le bien-être en éducation et formation.

Programme complet sur le site de l'événement : table ronde, conférences et ateliers professionnels.

L'inscription aux ateliers professionnels organisés dans le cadre de la SIEF est ouverte jusqu'au 9 septembre. La participation à au moins un atelier donne la possibilité de participer à l’ensemble des activités scientifiques et sociales qui se dérouleront dans le cadre du Congrès de l’AREF du 13 au 15 septembre. De plus, elle permet de recevoir une attestation de formation continue.

 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 23
Copyright © 2022 Site de l'AVMG. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.