Home
Bienvenue sur le nouveau site de l'AVMG!
Révision du Règlement des gymnases (RGy) : riposte ! (1er mai 2022)
Ce lundi 2 mai s'amorce la dernière ligne droite - bien courte cette année - vers la fin de l'année scolaire et son lot d'examens. Notre Direction générale (DGEP) a jugé opportun de pimenter cette période creuse par une consultation sur la révision du Règlement des gymnases (RGy) qu'il n'a pas négociée avec les syndicats : quoi de plus normal  ?
Trève d'ironie, nous livrons ici dans une certaine urgence les premiers éléments de riposte de l'AVMG dans le cadre de l'action de SUD Education. Vu qu'il y a déjà des conférences ou des réunions sur cette révision dans les gymnases dès lundi 2 mai ou mardi 3 mai, nous jugeons nécessaire de faire circuler une information syndicale avant même ces séances ; la voici.

SUD Education (AVMG, EAV, SVMEP, SVMS) a adressé ce 1er mai un courrier à la Cheffe de département. Ce courrier contient des demandes de modalités de travail correctes, de report de délai et de négociations. Il a été adressé en copie au SSP Enseignement et à la Société pédagogique vaudoise.

Sur le fond, certaines des dispositions proposées ne sont pas sans intérêt, mais la méthode n’est pas acceptable. Le temps mis à disposition pour cette consultation, au vu du nombre de dispositions concernées et de leur importance, manque cruellement et en fait de facto une consultation proprement alibi.
L'éclatement de ce qui est aujourd'hui un seul texte en cinq règlements fractionnés pour chacune des filières empêche d’avoir une lecture comparative, ce qui complique encore la tâche d’examen des textes. De plus, la DGEP ne donne pas l'indispensable information de ce qui est modifié, supprimé, déplacé, numéroté différemment ou encore ajouté.
L'AVMG appelle ses membres et l'ensemble des maître.sse.s de gymnase à soutenir la position de SUD Education du 1er mai dans le cadre des conférences des maitre·sses appelées à se réunir dans les prochains jours ou semaines. Selon nous, le seul refus d’entrée en matière est insuffisant en ce sens qu’il conduira vraisemblablement la DGEP à aller de l’avant sans autre forme de procès.

Nous invitons donc en plus à agir de telle manière à ce que les conférences adoptent une résolution dont nous proposons ici une première ébauche.
Une prise de position de SUD Education plus détaillée suivra dans les meilleurs délais cette première communication urgente. Enfin ... bonne reprise quand même !

 
360° : analyse et revendications (28 avril 2022)

A ce jour, nous sommes en attente d'une réponse à notre courrier du 7 avril à la Cheffe de département. Celui-ci fait suite à l'assemblée des délégué.e.s des organisations fédérées dans SUD concernées par l'application du Concept 360° qui a permis de réunir un très large panel de professionnel.le.s (enseignant.e.s de tous les degrés, psychologues, logopédistes, psychomotricien.ne.s, intervenant.e.s des domaines de l'éducation et du social, etc). De cette soirée forte où ont échangé des professionnel.le.s du secteur public et du secteur subventionné sont issus les constats, analyses, revendications et décisions suivantes :

Il est encore indispensable d'ajouter qu'il faut prendre en considération la souffrance des élèves et de leur  famille. Le  Concept  360°  fonctionne  d’une  manière  absurde.  Pour  que  les  enfants  en  situation  difficile  puissent obtenir les prestations et les aides auxquelles elles et ils ont droit, ils et elles doivent effectuer un parcours de souffrance, de désarroi, de confrontation à des situations particulièrement dures  avant  d’obtenir  l’intervention  des  professionnel.le.s  requis.es.  A  une  situation  de  moyens  rationnés et insuffisants, répondent le désarroi et la souffrance des enfants et de leur famille (clairement posé dans le bilan consolidé susmentionné).

 
Licencié pour avoir été défendu ? (11 mars 2022)

 

l

La suite de la lutte contre l’art. 61 et pour les libertés syndicales
Communication de SUD sur le licenciement de Philippe Leigne

Communication de la Fédération syndicale SUD à lire ici.

 

 
Assemblées en vue ! (18 février 2022)
L'évolution de la situation sanitaire permet des Assemblées plus généreusement suivies. Profitons-en :
- mercredi 2 mars, à 19 heures, à la Maison du Peuple à Lausanne, se tiendra l'Assemblée Générale unitaire FSF-SSP-SUD pour la défense de nos retraites. L'urgence est là : si nous n'agissons pas maintenant, le nouveau plan de prestations de la CPEV que nous avons repoussé il y a cinq ans entrera en vigueur. Réitérons ce qui fut une belle victoire ! Tract et affiche unitaires à diffuser. A lire ou à relire, l'Ecole émancipée de septembre 2021.
- mercredi 16 mars, de 18h.30 à 20h.30, à la Maison du Peuple, ce seront les Assises de SUD sur le concept 360°. Les organisations ainsi que les collectifs fédérés dans SUD se retrouveront à cette occasion pour discuter, débattre et décider autour du thème annoncé et plus largement de la politique menée par le DFJC en matière d'inclusion scolaire, qui concerne tant l'école régulière que les institutions spécialisées et les thérapeutes. Une occasion à ne pas manquer de rencontrer et d'échanger entre un large éventail de professionnel.le.es. Pour rappel, la prise de position de SUD Education.
 
Les Brèves N°36 (16 décembre 2021)

 

En attendant la soirée sur le 360° que SUD organisera dans les premiers mois de 2022, nous vous livrons quelques réflexions sur des sujets qui font notre actualité. Pour le meilleur : notre hommage à une collègue hors pair. Pour le pire : il y a le choix. Heureusement qu’il y a aussi le rire !

Dans ce numéro : L’esprit derviche / A l’hôpital, ce sont les malades qui dérangent et les élèves à l’école / Taraneh toujours bien à gauche / Pages de gauche présente ses excuses / Ecole de commerce: «ça va secouer!» / Nos meilleurs vœux pour 2022, sans carottes ni bâton!

Cette année 2021, un directeur de gymnase parlant devant des caméras officielles s’est entre autres interrogé sur la motivation des maître-ess-es de gymnase. Il s’est demandé (nous le citons mot à mot) « comment gérer des enseignants qui sont plus ou moins assurés de garder leur poste ? ». Il a ensuite conclu plaisamment que, en matière de management, « plus que la question du bâton, c’est la carotte qui est importante ! » (interview complète ici). Eh bien, quant à nous, c’est une année 2022 sans carotte ni bâton que nous vous souhaitons, c’est-à-dire pleine du désir d’apprendre et de faire apprendre - « donner à voir », comme disait le poète ! Haut les cœurs, chères et chers collègues, et, malgré la malice des temps, meilleurs vœux pour l’ânée … pardon, l’année qui vient !

 

 


 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 1 sur 22
Copyright © 2022 Site de l'AVMG. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.