Home
Bienvenue sur le nouveau site de l'AVMG!
A vos stylos ! Deux pétitions importantes (5 novembre 2020)

 

Nous vous invitons à signer massivement deux pétitions :


 
NON à l'école mise au pas. Affrontons les problèmes (5 novembre 2020)

Dans le cadre de SUD Education, nous publions une prise de position en réaction au dispositif que le département et la DGEP mettent en place en cette période de pandémie.

 

Notre texte intitulé "NON à l'école mise au pas. Affrontons les problèmes" contient des premiers éléments d’analyse et de revendication.

 

Il s’agit d’un texte évolutif. Le débat est ouvert. Organisons-nous dans les établissements, parlons-en entre collègues.

 

Un courrier adressé à Mme Cesla Amarelle le 22 septembre 2020 contient nos principales considérations sur le projet d’enseignement à distance (décision N°169).

 

 

 
Femmes enceintes et personnes vulnérables (24 septembre 2020)

 

Quoi de neuf ou de spécial depuis la rentrée pour les femmes enceintes et autres personnes dites vulnérables ?

L’employeur a le devoir légal de protéger la santé de ses salarié.e.s. En matière de santé des femmes enceintes, il a même un devoir accru de les informer de leurs droits.

Or, la communication du DFJC n’est pas toujours facile à décrypter depuis le mois d'août et la vigilance s’impose.

En effet, ce qui remonte du terrain nous montre que les personnes vulnérables et les femmes enceintes sont souvent très peu ou mal informées de leurs droits par la hiérarchie. Leurs situations sont traitées de manière très différentes d’un lieu à l’autre. Beaucoup doivent multiplier les démarches.

Une note de la Fédération syndicale SUD à laquelle nous appartenons fait le point et vous aide à y voir plus clair.

Vulnérable ou enceinte : quels droits ? quels congés ? quelles garanties ?

Contactez-nous pour un conseil ou le suivi d’une démarche !

 
De l'injonction contradictoire
Une rentrée sous le sceau de l'injonction contradictoire (31 août 2020)

Du sport mais sans contact physique et sans douche, de la musique sans chant, des sciences expérimentales où le port du masque, inflammable, pose de gros soucis : la rentrée est synonyme de grandes limitations des activités prévues par les programmes et autres plans d'études... que les profs sont toutefois tenu.e.s de respecter. La situation de double contrainte qui en découle a fort bien été théorisée par l'Ecole de Palo Alto. Cynthia Fleury éclaire ce qu'est ce phénomène d'injonction contradictoire (ou paradoxale) dans une vidéo visible en copiant ce lien : https://www.youtube.com/watch?v=jN2L0Ql1IPw&list=RDjN2L0Ql1IPw&start_radio=1&t=52.


Ci-après, les directives transmises par la DGEP le 25 août pour trois matières ou groupes de matières. Elles sont en vigueur dès la rentrée, sous réserve de changements possibles au vu de l’évolution de la situation sanitaire. Pour notre part, nous réitérons notre demande d'une négociation "spéciale COVID-19", histoire de ne pas sombrer en schizophrénie, une des conséquences possibles de l'exposition répétée à l'injonction contradictoire.


Enseignement du sport

L’enseignement du sport en salle est possible sans masque pour autant que la distanciation spatiale de 1m50 soit systématiquement et en tout temps maintenue entre les élèves et entre les élèves et l’enseignant. En ce sens, la pratique des sports collectifs impliquant des contact physiques (football, basketball, jeux de balle, etc.) est proscrite. Le matériel (mobilier) mis à disposition par l’établissement pour la pratique du sport est désinfecté par les utilisateurs à la fin de chaque cours dispensé.

Les vestiaires sont à disposition, à l’exception des zones humides qui demeurent inaccessibles pour des raisons sanitaires. Le port du masque est obligatoire dans les couloirs, et les vestiaires.

Enseignement de la musique

L’enseignement de la musique est possible, à l’exception de la pratique du chant.

Utilisation des blouses de protection pour les TP

Le MC estime que ces blouses  peuvent être utilisées par plusieurs élèves  sur la journée et lavées en fin de journée.  Par contre il conviendrait de demander aux élèves une hygiène des mains y compris des avant-bras si ces derniers ne sont pas couverts( désinfection ou lavage) avant de mettre la blouse et avant le retrait de la blouse. Comme les élèves du secondaire II portent un masque, le risque de contamination de ces blouses est mineur. De plus il s’agit de blouses de protection protégeant les habits des élèves et qui ne sont pas en contact direct avec la peau  (à l’exception des avants bras). La question du caractère inflammable des masques doit être résolue.


 
Rentrée 2020-2021 (état au 24 septembre 2020)
Enseigner avec le COVID-19 : besoin d'une négociation "spéciale COVID-19" et de la constitution d'un Observatoire

SUD Education attend une réponse du Département suite à sa

 

  • demande d'ouverture d'une négociation "spéciale COVID-19" tant que la période liée à la pandémie et ses effets n'est pas terminée. Les objets à négocier sont nombreux, dès conditions de travail - y compris à distance - aux remboursement des frais pour le matériel informatique ;
  • proposition de la constitution d'un observatoire que les enseignant.e.s et leurs syndicats puissent interpeller. Le suivi de la situation scolaire, avec sa dimension sanitaire, doit faire l'objet d'un travail d'information et d'analyse systématique. Ce travail pourrait, par exemple, nourrir en partie la négociation susmentionnée.

 

Nous avons adressé une demande formelle en ce sens à Cesla Amarelle ce 17 août 2020. Plus le temps passe et plus nous sommes convaincu.e.s de la nécessité de ces deux éléments.


 
«DébutPrécédent12345678910SuivantFin»

Page 5 sur 21
Copyright © 2021 Site de l'AVMG. Tous droits réservés.
Joomla! est un logiciel libre sous licence GNU/GPL.